Collecte de fonds et emplois pour les associations

Emploi Humanitaire

Comment trouver un travail dans l’humanitaire en France ou à l’étranger ?

Faire carrière dans l’humanitaire et trouver un emploi dans l’humanitaire est possible en France comme dans des pays étrangers. Si l’altruisme et le goût du service des autres sont des qualités bienvenues dans ce domaine, ce choix ne signifie nullement l’amateurisme et l’ « à-peu-près » dans les compétences : il faut, outre des qualités humaines, des savoir-faire.

C’est pourquoi les associations recrutent des candidats dotés d’une formation diplômante pour les emplois humanitaires qu’elles proposent.

Pour ceux qui réfléchissent à une activité professionnelle dans l’humanitaire, faisons le tour des possibilités offertes et des formations requises.

Quels sont les offres d’ emploi dans l’humanitaire ?

Il existe une multitude de métiers proposés par les associations.

On peut considérer 3 pôles distincts :

Le pôle «santé»

Les emplois humanitaires que l’on trouve dans ce pôle sont spécifiques aux associations d’assistance médicale : infirmier, médecin généraliste, médecin spécialiste, pharmacien, psychologue, sage-femme…

Le pôle «développement»

On y trouve des métiers concernant les associations d’aide au développement : architecte, enseignant, responsable développement local, responsable eau, hygiène et assainissement, responsable sécurité alimentaire, travailleur social, vétérinaire…

Le pôle «gestion et logistique»

Cela concerne des métiers communs à toutes les entreprises, que l’on peut exercer au siège des structures ou en mission extérieure : administrateur, responsable des ressources humaines, juriste, responsable de la formation, responsable financier et comptable, attaché de communication, chef de mission locale, logisticien, responsable de programmes…

Quelle formation choisir ?

Si le problème est facilement résolu pour ceux qui envisagent un métier dans l’humanitaire médical ou paramédical (faculté de médecine, centre de formation en soins infirmiers…), la question est différente lorsque l’on souhaite exercer des fonctions des pôles « développement » ou « gestion et logistique ».

Comme pour tout secteur professionnel, il faut choisir une formation en adéquation avec l’emploi humanitaire visé. En effet, il existe au niveau des deuxième et troisième cycles d’études supérieures des spécialisations liées à des emplois humanitaires.

Par exemple, un administrateur aura suivi des études juridiques ; un responsable eau, hygiène et assainissement devra généralement être titulaire d’un BAC + 5 ingénieur ou équivalent avec une spécialisation dans le domaine hydraulique et sanitaire.

En bref, la formation de base devra être adaptée au projet professionnel, sans oublier une excellente pratique à l’oral et à l’écrit de langues étrangères.

Travailler dans une  ONG, l’envie avant tout !

Il n’est pas nécessaire de franchir des continents pour s’engager : cela peut être dans son quartier, dans sa ville.

Si vous projetez d’occuper un emploi humanitaire, pouvoir justifier d’une expérience (bénévole ou non) au sein d’une association sera un atout prouvant votre capacité d’engagement.

Le poste de recruteur de donateurs vous donne justement l’opportunité de représenter des associations auprès du grand public et de contribuer à l’accroissement durable des ressources financières dont elles ont besoin pour mener leurs actions. Ouvert à des candidats de tous horizons (débutants, personnes en reconversion professionnelle ou en recherche d’un emploi humanitaire…),  ce métier vous permettra de mettre en avant votre ténacité, ainsi que vos qualités de communication, d’écoute et de répartie.

Nos actualités

En concertation avec l’Inspection du Travail, la médecine du travail …

Devenir fundraiser

0

missions programmées