Collecte de fonds et emplois pour les associations

Recrutement humanitaire

Travailler pour une association, en son sein ou dans une entreprise prestataire de services, demande de passer par l’étape incontournable du recrutement humanitaire, et donc d’en appréhender les spécificités.

La sélection dans le recrutement humanitaire

La gestion des ressources humaines, véritable problématique pour les associations et dans le monde de l’humanitaire en général, fait partie des activités de gestion d’une association.

Le recrutement humanitaire englobe le recrutement par des associations et le recrutement par d’autres organismes oeuvrant pour des associations ou dans un but humanitaire.

Les candidats au bénévolat, comme les candidats à un poste salarié, passent par une étape de sélection lors de laquelle ils doivent exposer leurs motivations et leurs compétences. Si les critères de recrutement pour un bénévole sont généralement plus souples que pour un salarié, ils existent bien : on ne devient pas bénévole sans un minimum d’implication.

A fortiori, on ne devient pas salarié d’une association sans envie, sans connaissance du domaine de l’association, et sans réelles qualifications pour le poste proposé.

ONG Conseil France propose aux associations de gérer leurs programmes de collecte de fonds dans la rue auprès du grand public. Elle est donc un acteur du recrutement humanitaire.

Un processus de recrutement en deux étapes est organisé pour sélectionner les candidats qui feront partie des équipes de recruteurs de donateurs : il y a un pré-entretien de recrutement par téléphone qui, s’il s’avère positif, est  suivi d’un entretien d’embauche en face à face. Cette procédure a notamment pour objectif de valider les qualités d’expression et d’argumentation à l’oral du candidat, sa bonne compréhension des composantes du métier de recruteur de donateurs et sa connaissance de l’association pour laquelle il postule.

Les raisons de la sélection

Pourquoi le recrutement par des associations induit un processus de sélection ?

Si la volonté de s’engager et l’altruisme sont appréciés dans le cadre du recrutement par des associations, cela ne suffit pas à décrocher un poste, principalement pour deux raisons :

  • des qualités humaines ne peuvent se substituer à un savoir-faire ;
  • une association gérant ses ressources humaines en fonction de ses moyens et besoins, elle ne peut recruter de façon illimitée.

Les emplois salariés au sein d’une association sont d’autant plus rares qu’ils nécessitent une grande disponibilité et une certaine continuité. En outre la vocation première d’une association n’est pas la création d’emplois, mais la réalisation des missions pour lesquelles elle a été créée. Le but est que les frais de fonctionnement de l’association – qui incluent les salaires – soient minimes, afin que la plus grande partie des fonds dont elle dispose soit allouée à ses missions sociales.

En bref, si une association n’a pas de logique de profit, il n’en reste pas moins qu’elle doit gérer son budget et rendre des comptes sur l’utilisation de ses fonds.

Quant aux entreprises oeuvrant pour des associations, elles obéissent aux mêmes règles comptables que toutes les entreprises, et doivent donc elles aussi avoir une gestion rigoureuse de leurs comptes et de leurs ressources humaines.

Nos actualités

En concertation avec l’Inspection du Travail, la médecine du travail …

Devenir fundraiser

0

missions programmées