Collecte de fonds et emplois pour les associations

Témoignages

Lucie Gaubert, Comédienne et recruteuse de donateurs

Une fois sa licence «  Arts du spectacle – études théâtrales » obtenue, Lucie a choisi de s’inscrire dans des cours de théâtre amateur tout en vivant ses premières expériences en tant que comédienne en voie de professionnalisation :

« C’est souvent des rôles dans des courts-métrages pour les écoles de  cinéma, de la figuration ou des rôles « bénévoles » dans des pièces de théâtre. C’est très enrichissant, mais financièrement, faut dire les choses comme elles sont : souvent dans des petits jobs, tu dois te serrer la ceinture et après l’école, être intermittent, c’est la galère !

Je distribuais chaque soir, un journal gratuit dans la rue, j’y ai rencontré une équipe de recruteur de donateurs. Je n’avais que 3 jours par semaine et surtout besoin de gagner plus d’argent, alors je me suis dit pourquoi pas et j’ai postulé.

temoignage-luciegaubert2Je ne m’y attendais pas forcément, mais ma formation de comédienne m’a aidé dans la rue pour me surpasser, être moins timide, bouger dans tous les sens, capter l’attention de chacun…

Je suis certaine que cette expérience est un atout pour une comédienne. Je cite souvent cet exemple : quand tu travailles dans la rue, tu crées ta propre bulle et tu y vas ! Dans un casting, c’est la même chose ! »

NB : Comme tout travailleur, les heures effectuées dans une autre activité peuvent se cumuler avec celles faites dans le spectacle pour ouvrir droit au régime général : “qui peut le plus peut le moins”.